Let’s Talk, le podcast de la FEB, avec Yves Prete (Président Sonaca)

Dans Let’s Talk, la FEB vous fixe rendez-vous avec une figure clé du monde entrepreneurial en Belgique. Qui se cache derrière la femme ou l’homme chef d’entreprise ? Quel est le moteur qui la ou le pousse à faire tourner son entreprise 24 h sur 24, 7 j sur 7 ? La passion des chiffres, les gènes, l’ambition... Let’s Talk… raconte une histoire personnelle, un businesscase dynamique sur la scène et dans les coulisses. C’est au tour cette fois d’Yves Prete, président de la Sonaca, active dans les domaines de la construction aéronautique et aérospatiale. Fort de 40 ans d’expérience, il connaît parfaitement son secteur et maîtrise aussi les rouages socio-économiques wallons en tant qu’ancien président de l’UWE.

« Dans le rugby, c’est l’esprit d’équipe et de cohésion qui compte. Dans une entreprise, c’est pareil. »

Au sortir de ses études d’ingénieur civil, en 1979, Yves Prete débarque à Liège, au sein de la nouvelle division « moteurs » de la FN (qui évoluera et changera de nom). C’est le début d’une longue carrière dans l’aéronautique. Et pour être précis, dans une même société, devenue Techspace Aero puis Safran Aero Boosters, dont Yves Prete prendra les commandes en 2010. L’entreprise connaît à cette époque une belle remontée, après bien des années difficiles. Ce sera une quasi-décennie (de 2010 à 2019) marquée par des chiffres très positifs, tant en termes de commandes qu’en termes d’engagements. Après avoir assuré la présidence de l’Union wallonne des entreprises de 2015 à 2018, Yves Prete est actuellement administrateur de sociétés, préside le Groupe Sonaca et développe des activités de Business Angel.

Aujourd’hui, on ne fait sans doute plus le lien entre Safran Aero Boosters et la division « moteurs » de la FN. C’est pourtant bien de là que tout est parti. FN Moteurs, puis Techspace Aero et enfin Safran Aero Boosters – pour faire court ! – , qui équipe la plupart des moteurs de l'aviation civile ainsi que le lanceur Ariane. C’est là qu’Yves Prete a réalisé son parcours professionnel, depuis sa sortie de l’ULB en 1979 jusqu’en 2019, année où il a accédé à la présidence de la Sonaca.

Le temps, la seule ressource naturelle que l’on ne peut récupérer

Non, 2024, qui marquera une modification des transferts Flandre-Wallonie et sans doute aussi une nouvelle réforme de l’État, ne sera pas un séisme pour la Wallonie. « Un séisme est quelque chose d’inattendu et de brutal. Aujourd’hui, il y a de moins en moins de solidarité entre les régions. Ce n’est pas un phénomène nouveau ni propre à la Belgique. La Wallonie s’y prépare. Mais changer le tissu industriel d’une région prend du temps. Une première grande étape a été le plan Marshall. Il faut à présent aller plus loin dans une série de domaines. Et profiter de cette période de taux d’intérêt bas et de politique budgétaire assouplie pour le faire ». Cela dit, l’heure tourne et les mesures annoncées pour redynamiser le tissu industriel wallon doivent maintenant être implémentées. La « short list » des priorités à donner selon notre invité ? Mettre résolument l’accent sur l’enseignement et la formation, mettre fin à la perception négative de l’entrepreneur ainsi qu’à la dispersion des moyens et, enfin, réfléchir davantage à la chaîne de valeur dans sa globalité.

La satisfaction d’atteindre un but en souffrant ensemble

« Oui, ma conception du travail, de l’exercice d’un métier s’apparente au rugby. Sport sans vedettariat et où tout seul on n’y arrive pas. L’entreprise n’est pas (ou n’est pas seulement) un endroit où s’activent, en échange d’une rémunération, des entités séparées. C’est avant tout une communauté de travailleurs, où la cohésion prend tout son sens en période critique. » Cette notion de cohésion, de relations humaines fortes est chère à notre invité. Il y revient lorsqu’il évoque le virage stratégique imprimé à la société (alors membre du groupe Snecma), en 1996, par un de ses prédécesseurs. « Au sein du groupe, nous étions très bons en usinage de pièces de compresseurs. Cela a motivé cette personne à en faire transférer chez nous la conception. En mettant ainsi fin à notre statut de sous-traitant 100% manufacturier. Désormais, nous ne vendrions plus uniquement de l’usinage, nous vendrions aussi de l’intelligence. C’est ce qui a sauvé Safran Aero Boosters. Mais pour atteindre cet objectif, il a fallu passer par une restructuration, fédérer toutes les parties prenantes et les convaincre que l’objectif en valait la peine. »

Ramener une activité industrielle importante en Wallonie

Pendant la période de forte croissance de Safran Aero Boosters, Yves Prete été jusqu’à rapatrier des opérations qui se déroulaient jusque-là à l’étranger. Avec les possibilités de l’industrie 4.0, il y a moyen, nous dit-il, de ramener une activité industrielle importante en Wallonie. Yves Prete insiste à cet égard sur l’importance du screening régulier du schéma industriel de son entreprise, un exercice qui lui a permis (et permet de manière générale) de rapatrier en interne des processus ou des spécialités externalisées. « On renforce ainsi le tissu industriel d’une région, mais on fait aussi du bien à l’environnement. Et on redécouvre la facilité de travailler avec celui qui est proche. » 

Écoutez … via Spotify ou Apple Podcasts

Notre prochain invité, Bart De Smet, est le président du groupe d’assurance Ageas. Son approche est celle des pieds sur terre, du travail d’équipe, de la connexion, de la communication transparente et de l’attention suffisante aux grands thèmes sociétaux. C’est d’ailleurs ce qui l’a amené à la présidence de la FEB au début de 2020. Le jeudi 25 mars, il nous expliquera personnellement pourquoi il fait ce qu’il fait... en tant que président, manager et dirigeant.

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox