Gardons le cap dans les turbulences corona de l’été

La situation liée au corona semble bien meilleure aujourd’hui qu’il y a quelques mois. Les assouplissements sont donc justifiés et particulièrement bienvenus pour ceux qui, en tant que personnes, travailleurs, employeurs, étudiants, enfants... ont connu des moments difficiles. Cependant, il y a un gros MAIS. Même si nous nous sentons en sécurité, nous ne le sommes pas encore.


Pieter Timmermans, ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ
07 juillet 2021

Le virus ne pense pas, il ne se réjouit pas des nombreux touristes, des festivités, de la reprise des festivals et des spectacles de masse, des restaurants, des cafés et terrains de jeux bondés. Le virus ne nous observe pas, à la recherche d’un point faible dans nos défenses pour attaquer. Il ne joue pas à cache-cache ou ne se repose pas, pour frapper à nouveau soudainement sous une forme différente, avec un variant. Le COVID-19 est tout simplement un morceau opportuniste de matériel génétique enveloppé dans un manteau protéique qui peut « survivre » — lire : faire une copie de lui-même — grâce à notre comportement. Tant que suffisamment de personnes sont réceptives et se trouvent à proximité, le virus ne disparaît pas. De plus, les erreurs de « copie » entraînent l’apparition de nouveaux variants, plus infectieux ou mortels les uns que les autres. Le taux de vaccination augmente rapidement dans notre pays, mais n’a pas encore atteint un niveau rassurant. Le risque d’infection aux conséquences potentiellement graves reste réel. Nous pouvons et devons empêcher cela !

Un comportement calculé, préventif et persévérant

Les risques font partie de la vie. Il n’en va pas différemment dans les entreprises qui réussissent. Là aussi, nous devons oser prendre des risques calculés, et ce terme est important – ou pourrait dire aussi raisonnables. Il existe des techniques pour y parvenir, à savoir la « prévention » ou « politique de prévention ». La prévention est le moyen le plus rationnel — et souvent le plus efficace — de se protéger et de nous protéger tous contre les risques. Elle permet d’éliminer ou de limiter l’insécurité.

Depuis un an, pratiquement tout le monde a fait de la prévention, fourni d’énormes efforts et sacrifié de nombreuses libertés pour faire face au virus. Au final, cela a payé. La plupart des efforts n’étaient pas jugés insurmontables. Allons-nous maintenant jeter tous ces efforts de tous les jours par-dessus bord sans la moindre hésitation ? Veillons solidairement sur notre liberté retrouvée et récoltons les fruits de tous les efforts que nous fournissons ensemble depuis plus d’un an. Continuons à prendre au sérieux les principes de base et mesures contre la propagation du virus dans tous les domaines de la vie sociale et économique. Gardons nos distances là où c’est utile — portons un masque buccal si ce n’est pas possible — aérons, désinfectons nos mains, respectons strictement les procédures en cas de maladie ou de quarantaine... Avouez-le, ces règles ne sont pas insurmontables et un faible prix à payer pour continuer à profiter de notre liberté et de nos activités sociales. Après tout, qui souhaite revenir à une situation où nous ne sommes pas autorisés à voir nos amis et notre famille, où les activités économiques sont interdites, où la société doit être enfermée ? 

« Veillons solidairement et raisonnablement sur notre liberté retrouvée »

Pas un sauf-conduit

Ces assouplissements ne signifient pas que les mesures visant à prévenir la transmission du virus peuvent être appliquées de manière moins stricte, que ce soit dans la sphère privée ou dans le milieu professionnel. C’est un appel à la raison et au bon sens, des vertus souvent attribuées aux Belges. Ne galvaudons pas notre santé, notre prospérité ou notre bien-être personnels. On peut desserrer le frein, mais la conduite sans les mains est loin d’être conseillée. Si l’on veut gagner, il faut tenir fermement le volant, garder son esprit vif et conduire avec un œil attentif pour éviter tous les obstacles possibles. La victoire n’en sera que plus douce.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.