Télétravail obligatoire ou vaccination obligatoire ?

Le coronavirus s’immisce à nouveau davantage dans notre vie et notre travail, accroissant également de manière alarmante la pression sur les soins de santé. En tant que principale organisation d’employeurs du pays, nous soutenons dès lors les mesures visant à prévenir la transmission du virus. Nous tenons aussi à ce que les entreprises puissent assurer la continuité de leur activité économique. Nous adhérons donc à l’extension de l’obligation du port du masque qui, en combinaison avec le respect strict des mesures du Guide générique, fera du lieu de travail un environnement le plus sûr possible. L’objectif ultime de tous est en effet de réduire la pression sur les soins de santé et de garder tous les secteurs d’activité ouverts.


Pieter Timmermans, ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ
18 novembre 2021

Vacciner, vacciner, vacciner

Pour réduire la pression sur les hôpitaux et augmenter le taux de vaccination, nous appelons à miser plus que jamais sur la sensibilisation des personnes non vaccinées. L’introduction du modèle 2G du Covid Safe Ticket (CST), qui limite l’octroi d’un code QR à un schéma vaccinal complet ou à une guérison du coronavirus – un test négatif de moins de 24 heures n’étant plus suffisant – peut constituer un levier important. Si l’on associe ce modèle à une utilisation plus efficace du CST, y compris sur le lieu de travail, nous pourrons bien mieux contrôler le risque de contamination. Accélérer la vaccination de rappel est un autre moyen de réduire plus avant le risque de contamination. Les entreprises peuvent jouer un rôle de soutien à cet égard, par analogie avec le vaccin contre la grippe. Enfin, le débat sur la vaccination obligatoire ne peut être éludé plus longtemps.

Télétravail obligatoire : une fausse bonne idée

En tant qu’organisation d’employeurs, nous sommes certes déçus de la décision de réinstaurer le télétravail obligatoire. Comprenez-nous bien, les employeurs ne sont pas opposés au télétravail là où cela est possible, mais bien à une approche unique. La semaine dernière, vous vous en souvenez, les partenaires sociaux du Groupe des Dix – syndicats et employeurs réunis – ont lancé un appel commun à maximiser le télétravail dans la mesure du possible. Continuer à miser sur la vaccination, le port du masque, la distanciation, la ventilation… aura selon nous un impact beaucoup plus important à court terme.

« Continuer à miser sur la vaccination, le port du masque, la distanciation, la ventilation… aura un impact beaucoup plus important à court terme que le télétravail obligatoire »

Quel sera d’ailleurs l’impact du télétravail obligatoire en termes de gain sanitaire ? L’incidence sur le nombre de contaminations sera négligeable parce que le télétravail est déjà la norme aujourd’hui et que le lieu de travail reste soumis aux mesures du Guide générique pour éviter au maximum les contaminations au travail.

Sans parler de tous les effets négatifs du télétravail obligatoire. Celui-ci affectera lourdement la bonne volonté et l’engagement des travailleurs et des employeurs qui s’efforcent de trouver un équilibre sain entre travail en présentiel et à distance. De même, croyez-moi, les entreprises n’ont aucunement besoin de charges administratives additionnelles sous la forme d’outils d’enregistrement et autres.

La prévention reste prioritaire

Last but not least, j’appelle les experts du GEMS à consulter davantage les partenaires sociaux afin de mieux valoriser notre connaissance du terrain dans leurs conseils au gouvernement. De même, la collecte de données concrètes sur les contaminations et la vaccination et le partage de celles-ci avec nos conseillers en prévention permettront de limiter les nouveaux cas et d’étayer les actions de sensibilisation. Car la clé réside assurément dans la prévention. Tirer au bazooka sans viseur et frapper également les travailleurs et les employeurs qui assument leurs responsabilités n’est pas une solution.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.