Une réforme globale de nos systèmes de congés aurait été préférable

La Commission des Affaires sociales de la Chambre approuve aujourd'hui un certain nombre de propositions relatives aux congés thématiques, dont le congé parental. La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) est consciente du fait que ces réformes répondent à la demande sociétale d'une meilleure combinaison entre travail et famille, mais elle formule quelques remarques au sujet des propositions. Monica De Jonghe, premier conseiller à la FEB : ‘Il ne sera pas évident pour les entreprises d'intégrer ces mesures dans l'organisation du travail. Une réforme globale de notre système de congés aurait été préférable.'


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
04 juillet 2018

Congé parental à 1/10

L'introduction de la possibilité de prendre 1/2 jour de congé parental par semaine (ou 1 jour toutes les 2 semaines) répond à une demande exprimée depuis longtemps par les partenaires sociaux. Monica De Jonghe soutient pleinement cette décision : 'Aujourd'hui, ce sont plutôt les femmes qui prennent un congé parental. Ce régime incitera les hommes à en faire autant. On peut supposer qu'ils assumeront ainsi plus de tâches de soins dans le ménage. Et cela, personne ne peut être contre.'

Extension du congé d'adoption et du congé pour soins d'accueil

Chaque parent pourra bénéficier de six semaines, plus cinq semaines à partager librement entre les deux parents d'adoption ou d'accueil. Pour ce dernier volet, il faudra être vigilant car, dans quelle mesure ne sont-ce pas à nouveau les femmes qui prendront ces cinq semaines supplémentaires ?

Une prise plus flexible des congés thématiques

Il sera désormais possible de prendre par semaine le congé parental, qui s'élève à quatre mois par enfant. Cette flexibilité s'applique également au congé pour assistance médicale et au congé pour soins palliatifs. La FEB est consciente que cela répond à la réalité actuelle, avec plus de familles recomposées et de régimes de résidence alternée comme la coparenté. L'élément positif est que le travailleur et l'employeur doivent régler cela entre eux. Néanmoins, cela exercera également une pression sur les entreprises, pour qui il ne sera pas aisé de satisfaire toutes les demandes individuelles et d'assembler toutes les pièces du puzzle. Les entreprises devront réfléchir à une politique pour pouvoir organiser cela de manière faisable. Ce ne sera pas facile, surtout pour les entreprises industrielles fonctionnant avec des équipes et en continu.

Quid d’une réforme globale de notre système de congés ?

Par le passé (rapport CNT 76), les partenaires sociaux ont réclamé une réforme globale de notre système de congés.

‘La Belgique est en effet déjà championne du monde en matière de congés. Et le fait d’en rajouter chaque fois une couche ne favorise en rien une certaine uniformité. La FEB s’interroge en outre sur les estimations budgétaires et sur le budget qui y sera affecté. Elle est dès lors favorable à un débat constructif sur la réforme de notre système de congés. Il est par ailleurs urgent de laisser plus de marge à la flexibilité nécessaire demandée par les employeurs pour pouvoir faire face aux défis de la révolution numérique. Aujourd’hui, cela ne peut se faire que via des régimes collectifs, qui se heurtent au droit de veto des syndicats, ce qui met en péril la compétitivité de nos entreprises”, conclut Monica De Jonghe.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.