Les relations transatlantiques sous les projecteurs

Alors que la visite du président Biden à Bruxelles est encore fraîche dans les mémoires, les membres de la Plateform International de la FEB se sont réunis de manière virtuelle le 24 septembre pour parler des États-Unis. Pour l’occasion, le centre de compétence Europe & International a invité deux orateurs ayant une grande connaissance du sujet pour examiner les derniers développements des relations euro-américaines. Le moratoire dans le conflit Boeing-Airbus, la création d’un nouveau Conseil du commerce et de la technologie et la levée de l’interdiction d’entrée pour les citoyens européens sont quelques-uns des récents développements qui justifiaient de mettre ce sujet à l’ordre du jour.

L’ambassadeur belge à Washington, M. Régibeau, a parlé aux membres de la relation bilatérale entre la Belgique et les USA. Il a commencé son exposé en soulignant combien les deux pays sont des partenaires commerciaux et d’investissement importants l’un pour l’autre. Ainsi, la Belgique est le 12e investisseur aux USA, ce qui génère 65.000 emplois. Il a ensuite passé en revue différents sujets allant des questions géopolitiques jusqu’à des dossiers très spécifiques, comme la digitaxe. L’ambassadeur Régibeau a indiqué que le ton a évolué depuis le changement d’administration, mais il a également pointé des domaines où l’administration Biden se place clairement dans la continuité des administrations précédentes (défense des intérêts américains). 

La parole fut ensuite donnée à Mme Chorlins, Senior Vice President Affaires européennes auprès de la Chambre de commerce américaine. Elle s’est concentrée sur les relations entre l’UE et les USA. Elle n’aurait pas pu choisir de meilleur moment, à l’approche du Conseil du commerce et de la technologie (TTC). Celui-ci se réunit le 29 septembre à Pittsburgh au niveau politique le plus élevé. Mme Chorlins a parlé, entre autres, de l’agenda du TTC, des données et de la décision sur le ‘Privacy Shield’, des subventions, de la section 232 sur l’acier et l’aluminium, de l’Organisation mondiale du commerce et du climat. Les différents sujets ont ensuite fait l’objet d’un débat interactif avec les participants. 

FEB – La FEB encourage l’UE et les USA à utiliser le TTC pour raviver les relations transatlantiques. Le monde des entreprises belges estime en effet que cette initiative peut créer de nombreuses opportunités pour lever les entraves commerciales persistantes, éviter de nouvelles mesures unilatérales et renforcer les relations économiques transatlantiques. Des deux côtés de l’océan, il faut rechercher le plus grand dénominateur commun face aux défis communs (ex. Chine, climat, réforme de l’OMC).

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.