Quel est l’impact de la pandémie sur les entreprises innovantes ?

L'Office européen des brevets (OEB) vient de publier son rapport annuel 2020. Comme pour les années précédentes, les données portent sur les demandes de brevets européen déposées, les principaux demandeurs, les brevets européens délivrés et les indicateurs de qualité.


Nathalie Ragheno, CENTRE DE COMPÉTENCE DROIT & ENTREPRISE
13 avril 2021

Les chiffres de ce rapport nous renseignent notamment sur l’impact de la pandémie sur les entreprises innovantes, sur les secteurs qui ont tiré profit de cette crise ainsi que la répartition géographique de l’innovation.

Il est rassurant de constater que, malgré la pandémie, le nombre global de demandes de brevets européen déposées en 2020 a été presque équivalent à celui de l'année précédente, avec une baisse de 0,7%. L'OEB a reçu 180.250 demandes de brevets au total l'année dernière, ce qui est légèrement inférieur au niveau record atteint en 2019 (181.532).

Sans surprise, parmi les principaux domaines techniques, les produits pharmaceutiques (+10,2%) et les biotechnologies (+6,3%) ont enregistré les plus fortes hausses en termes de dépôts de brevets. La technologie médicale (+2,6 %) est celle qui a donné lieu au plus grand nombre d'inventions en 2020.

Les précédents champions de la croissance, la communication numérique (+1,0%) et l'informatique (+1,9%), ont continué d'afficher une forte activité de dépôt de brevets, se classant respectivement en deuxième et troisième position.

Dans le même temps, les transports ont enregistré la plus forte baisse (-5,5 %), notamment dans les sous-domaines de l'aviation et de l'aérospatial (-24,7 %) et, dans une moindre mesure, de l'automobile (-1,6 %).

Les chiffres indiquent des contrastes marqués entre les technologies et les pays d'origine.

Le rapport souligne la très forte croissance de la Chine et de la Corée du Sud. Par contre, les inventeurs européens, japonais et américains ont déposé moins de demandes de brevets.

Les entreprises ayant déposé le plus grand nombre de demandes de brevets sont Samsung, Huawei et LG. En Europe, les principaux déposants sont Ericsson, Siemens et Robert Bosch et, en Belgique, ce sont Solvay, MEC, Umicore et Agfa-Gevaert. Si l’on examine les demandes de brevets européens avec désignation de notre pays déposées par des déposants belges auprès de l’OEB, les chiffres 2020 sont pratiquement les mêmes qu’en 2019 (2.400 en 2020 pour 2.423 en 2019). Ce qui place la Belgique en 7e position des déposants de brevets parmi les États membres de l’UE en 2020.

Le rapport peut être consulté sur le site de l’OEB :  https://www.epo.org/about-us/annual-reports-statistics/statistics/2020.html

Demandes de brevets européens avec la désignation de la Belgique, déposées par des déposants belges auprès de l’OEB
 

Demandes de brevets des États membres en 2020

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.