Due diligence : nécessité d’un débat nuancé entre les entreprises et les décideurs politiques

Le devoir de vigilance des entreprises dans un contexte de chaînes de valeur globalisées figure parmi les priorités politiques, au niveau tant national qu’européen. Afin de permettre la tenue d’un débat politique nuancé, il importe d’intégrer à celui-ci l’expertise présente dans les secteurs et les entreprises.


Ineke De Bisschop, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
27 octobre 2021

C’est pourquoi la FEB a organisé, le vendredi 22 octobre, un workshop durant lequel les entreprises et les secteurs ont pu présenter diverses initiatives réussies en matière de due diligence. Ces initiatives sont encore trop souvent méconnues du grand public et des responsables politiques. Au cours de l’atelier, elles ont été présentées de manière concrète à plusieurs parlementaires et collaborateurs de différents partis politiques. La discussion a ensuite porté sur les difficultés rencontrées sur le terrain, les besoins supplémentaires et les limites raisonnables d’éventuelles nouvelles initiatives politiques.

Divers secteurs et entreprises ont été évoqués : habillement, chocolat, diamant, bois, construction, technologie, avec une variété d’initiatives (au niveau sectoriel ou des entreprises) et de partenariats entre le secteur privé et les pouvoirs publics. Ceux qui doutaient encore de l’expertise des entreprises et des secteurs en matière de due diligence ont pu être rassurés : les entreprises et les secteurs font déjà beaucoup aujourd’hui et enregistrent des résultats concrets et mesurables.

Malgré cela, le débat relatif à l’introduction d’une réglementation plus stricte pour les entreprises fait rage au niveau tant européen que belge. La FEB et ses membres préconisent toutefois une attitude pragmatique et raisonnable, et appellent à un partenariat global, à un partage des responsabilités et à un dialogue ouvert entre les pouvoirs publics et les entreprises. Il convient d’éviter une réglementation qui manquerait son objectif en allant trop loin mais aurait un impact négatif important sur la compétitivité des entreprises belges dans l’économie globalisée. En mettant en lumière les défis réels auxquels sont confrontés les entreprises et les secteurs, ainsi que les limites auxquelles ils se heurtent, la FEB tente d’adapter le débat politique sur le devoir de vigilance des entreprises à la réalité quotidienne de nos entreprises, dont 90% sont des PME.

L’objectif est de créer un level playing field. La FEB renvoie ici en premier lieu au niveau européen. Le commissaire européen Didier Reynders, qui était présent à la FEB lundi, a souligné que la future initiative européenne en matière de due diligence permettra un tel level playing field, afin de lutter contre une fragmentation nationale. Ce message est à saluer. L’initiative contribuera également à accroître la sécurité juridique pour les entreprises.

FEB – Toute nouvelle initiative politique en matière de due diligence doit tenir compte de l’expérience des entreprises et des contraintes inévitables auxquelles celles-ci sont soumises au sein d’une chaîne globale complexe. La FEB entend contribuer de manière active et constructive au débat politique, par le biais d’un dialogue ouvert avec les décideurs politiques.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.